Maschinentanz

Forum suisse traitant de la musique, l'art, la religion, la politique, et tout le reste.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Mort

Aller en bas 
AuteurMessage
9-46

avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: La Mort   Dim 24 Juin - 13:31

La Mort on le sait viendra tot ou tard pour chacun de nous.

Maintenant ce qui m'interesse c'est de savoir si c'est la Mort en elle meme qui me fait peur, c'est a dire rentrer dans l'eternite (cf sujet sur l'infini), ou si c'est juste le fait que je ne sais pas a quel moment elle va venir me chercher.

De plus, une question que je me suis posee suite a des deces, est-ce le fait de savoir qu'on ne reverra plus jamais la personne ou le fait d'etre renvoye a notre propre mort qui nous peine tant au moment de l'enterrement?

Enfin, sans la Mort, la vie ne serait-elle pas ennuyeuse? C'est peut etre l'optique de la Mort qui nous pousse a essayer de faire tout ce dont on reve, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: La Mort   Lun 25 Juin - 0:14

Citation :
Maintenant ce qui m'interesse c'est de savoir si c'est la Mort en elle meme qui me fait peur, c'est a dire rentrer dans l'eternite (cf sujet sur l'infini), ou si c'est juste le fait que je ne sais pas a quel moment elle va venir me chercher.

La mort en elle-même ne me fait pas peur. Comment la concevoir déjà? Cet inconcevable, indicible là, il ne me fait pas peur, pour l'instant.
Pourtant j'y pense souvent.

Le moment où elle pourrait venir me chercher pourrait être frustrant dans la mesure oû ce pourrait être un moment ou on a des projets, des choses à faire, à plus ou moins long terme.

Mais, le moment de la mort me fait peur dans la mesure où il y a de la souffrance. J'ai pas envie de souffrir, comme la plupart des gens, je crois.
Et cette idée qu'il faut vivre sa vie jusqu'au boût, accepter le destin, la volonté de dieu ou n'importe, cela ne me plait pas. Je veux que cela soit au maximum comme je le veux. Pas simple, je sais.
Mais, plutôt que de finir comme un légume, de crever dans un home ou à l'hopital, j'ai tendance à penser que je choisirais ma mort.
La vie vaut la peine d'être vécue, mais la vie comme je l'entends, avec suffisament d'espoir et de possibilités d'assouvir mes désirs.


Citation :
De plus, une question que je me suis posee suite a des deces, est-ce le fait de savoir qu'on ne reverra plus jamais la personne ou le fait d'etre renvoye a notre propre mort qui nous peine tant au moment de l'enterrement?

Renvoyé à notre propre mort: oui, je pense, mais inconsciemment. Pourquoi une naissance (d'un enfant, ou d'un petit-enfant) ne nous renverrait-elle pas aussi à notre propre mort (encore plus indirectement mais non moins puissament) en nous poussant dans la catégorie d'un âge plus avancé, plus proche de l'abîme?

Oui, le choc de se dire que la personne n'est plus est puissant. Le fait de voir un corps sans vie, sans mouvement, sans âme (=anima, ="souffle de vie" en latin, pas très loin de "atma" en langue indienne ou sanskirt, je sais plus, qui ressemble à "atmen", respirer en allemand).

Ce que je vois comme tristesse est aussi causée par certains regrets, le regret de ne pas s'être comporté d'une façon appropriée (avec le recul) avec la personne, le regret de ne pas lui avoir dit certaines choses, de ne pas l'avoir assez appréciée, connue etc.
Ou bien, plus encore, c'est tout à fait égoïste: les gens pleurent car il sont affectivement attachés à la personne et car ils ont perdu cet objet d'amour! C'est l'un des aspects les plus important pour moi. On pleure la personne car on pleure la relation. On connaît la personne, mais on en la connaît pas totalement, en elle-même: elle n'existe pas en dehors d'une relation. Cela n'enlève en rien la valeur de la personne...

Citation :
Enfin, sans la Mort, la vie ne serait-elle pas ennuyeuse? C'est peut etre l'optique de la Mort qui nous pousse a essayer de faire tout ce dont on reve, non?

On en peut pas y répondre comme on ne vit ni ne conçoit de vie sur terre sans la mort.

Sinon:

COMPLETEMENT D'ACCORD! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nemetona

avatar

Nombre de messages : 67
Localisation : France
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: La Mort   Lun 25 Juin - 18:40

Mmm je pense que la mort d'un proche ou de quelqu'un qu'on aime, peut nous faire prendre conscience d'une certaine fatalité que nous impose la vie (et donc la mort...)
Par fatalité, j'entends que nous sommes impuissants face à la mort. J'ai toujours su qu'elle frappait sans crier gare, mais lorsque cela arrive vraiment, on ne peut pas dire qu'on y soit vraiment préparé (surtout quand on est enfant ou adolescent).

Certainement que les enterrements nous renvoient à notre propre fin, et aussi à celle de ceux que l'on aime. Mais ce que je redoute le plus dans la mort, c'est la solitude. Que ce soit celle ressentie à la mort d'un proche (séparation violente), ou celle que je ressentirai surement quand mon heure sera venue (si je suis consciente bien sur).

Je pense (comme vous deux) que la valeur de la vie réside justement dans la mort. Sans mort, comment apprécier la vie?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort d'Hyacinthe engendrant la jacinthe.
» Philippe khorsan est mort
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)
» [WDW] 2 monorails se percutent - 1 mort
» mort du dernier héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maschinentanz :: Sektion N :: Philosophie-
Sauter vers: