Maschinentanz

Forum suisse traitant de la musique, l'art, la religion, la politique, et tout le reste.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Local pour toxicomans

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Pour ou contre les locaux d'injection pour les toxicos?
Tout à fait pour
0%
 0% [ 0 ]
Plutôt pour
25%
 25% [ 1 ]
Sans avis
0%
 0% [ 0 ]
Plutôt contre
25%
 25% [ 1 ]
Tout à fait contre
50%
 50% [ 2 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Shilguia
Admin
avatar

Nombre de messages : 268
Localisation : Le chalet qui domine la montagne qui domine la forêt
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 16:07

Après Bienne, Genève et d'autres villes suisses, Lausanne désire ouvrir son local d'injection.

Etes-vous pour ou contre cette initiative?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shilguia
Admin
avatar

Nombre de messages : 268
Localisation : Le chalet qui domine la montagne qui domine la forêt
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 16:28

Précision: mon avis est celui d'une citoyenne non-investie politiquement, qui lit la presse comme tout le monde, et ne fait pas de recherches pour chaque sujet d'actualité.

Un local d'injection, c'est quoi: un endroit fermé, protégé, créésont avec nos impôts, où se rassemblent les personnes dépendantes à différentes drogues.
Dans ses lieux sont distribués des seringues et d'autres outils favorisants l'hygienne. D'ailleurs, il parait que le taux de toxico séropositifs a diminué depuis l'ouverture de ces locaux.

J'ai l'impression qu'on nous rabache sans arrêt que le problème n'est pas la toxicomanie en soit, mais les maladies qui y sont liées (maladies infectueuses généralement). Ok, des seringues propres et personnelles, ça permet d'éviter des (doubles)malades.

Beaucoup des toxicomans qu'on entend dans les médias souhaitent arrêter. C'est toujours plus facile à dire qu'à faire, mais est-ce que créer des lieux protégés où ce rassemble des personnes ayant le même problème est un remède?

Est ce que créer des locaux, c'est faire oublier aux gens que ce problème existe?

Je pense que:
1. Ces locaux ne permettent pas de diminuer le problème.
2. Le contribuable a-t-il envie de voir diminuer les risques d'overdose grâce à ses impôts, et donc montrer que finalement, avec ces mesures, on peut se droguer en prenant moins de risque? Je trouve ça plutôt encourageant pour les personnes qui se droguent.
3. Parait que dans ces locaux, il y a des personnes proposant de l'aide aux dépendants. Cela risque d'en faire fuir certains, ceux qui ont honte, ou qui ne souhaitent tout simplement avoir affaire à la volonté d'autrui de les aider.
4. Drogues = illégalité. Local = légalité. Cherchez la faille...


Que faire:
Bon, déjà, tenter de lutter contre les maladies. Distribuer des seringues propres, pourquoi pas. Mais surtout, encourager les gens à consulter, et surtout, leur faire comprendre que vivre de l'aide sociale, de se voir au chômage (je doute que la majorité des toxico est un emploi stable...). Et surtout, faire comprendre A TOUS que drogue = danger pour tous! Autant pour les consommateurs que pour les autres: même avec un local d'injection, mon frère a du arrêter d'aller jouer au parc parce qu'il était parsemé de seringues. Vous trouvez ça normal? Pour finir, faire de la prévension en allant droit au but (et ne pas s'éterniser sur oui mais parce que mais bon...)

Bon, pour l'instant j'ai fini, dsl si tout n'est pas clair et concis!

Liens:
Toxicomanie sur Wiki
http://fr.wikipedia.org/wiki/Toxicomanie

Infrarouge- 27 février 2007 "Lausanne: Bienvenue à "Dope City"..."
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000#program=144;vid=7568673
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 18:03

Le local en question a été refusé en votation populaire malgré le soutien féroce de tout ce que la gausce compte comme militants et associations de décérébrés...

Ma position est claire en matière de drogue: tolérance zéro...


Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shilguia
Admin
avatar

Nombre de messages : 268
Localisation : Le chalet qui domine la montagne qui domine la forêt
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 18:45

Certes, mais à Genève et dans d'autres villes, il y en a toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 18:51

La solution consiste en cinq temps: 1) virer tous les journalistes de gausce et les remplacer par des gens honnêtes. 2) médiatiser le drame qu'est une gestion socialiste 3)virer les gauscistes des fonctions directrices et législatives des cantons 4) fermer les locaux de toxicos 5)augmenter la présence policière et permettre les coups de matraque préventifs lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 22:01

@ Shilguia:

Je me suis permi d'ajouter un sondage, car ta question était aussi claire que celle d'un sondage ou d'une votation.

Mais, si tu n'aimes pas: enlève.


@ Tous:

Deux avis intéressants, deux faces de la même pièce:

1/Le "MISANTHROPE" parle:

<<D'un côté, je n'ai pas trop de respect pour les gens qui se mettent dans la merde par un abus de substance et que la société doit ramasser à la petite cuillère et à grands frais, par après.
Quelque part, et pour aller dans la droite ligne des mesures préconisées par mes amis, je serais plutôt pour une autre forme de local d'injection...

Je ne vois pas pourquoi la collectivité, et les gens qui n'ont pas grands choses pour vivre comme pas mal de personnes âgées, par exemple, devraient payer une opération du coeur à un cocaïnomane qui s'est lui-même mis dans cet état.
Tout dépend dans quelle sorte d'état on veut vivre. On peut être social darwiniste et décider de les laisser crever parce qu'ils sont faibles. Mais, ils risquent de faire les criminels juste avant: on pourrait imaginer une sorte d'escadron de la mort constitué de tous les extrêmistes, paramilitaires et nazillons du coin, pour ces basses oeuvres.
Les locaux d'injections seraient bien, mais moins distrayants pour les miliciens, qui ne pourraient pas faire les snipers en ville...
Sinon, on peut les enfermer et les faire bosser pour qu'ils paient leur journée en prison (plus cher qu'à l'hopital!), et autres dettes à la société et aux particuliers.

Vous avez dit tolérance zéro?

A part cela, tant que ce qu'ils font ne me nuit pas (à moi ou aux miens), le sort de ces gens là ne m'intéresse pas et ne m'émeut pas.
Je ne condamne ni n'approuve la toxicomanie chez autrui: chacun fait en sorte de choisir soit de vivre plus intensément, soit plus longtemps. Le résultat est, en fin de compte, plus ou moins identique.
L'avenir de la société? Cela ne fait pas partie de mes préoccupations. Je ne suis pas convaincu que "la belle société suisse" vaille la peine qu'on fasse quoi que ce soit pour un avenir qu'elle n'a sûrement pas.

La médiocrité aux médiocres!
"Vae Victis">>


2/ Le "PHILANTHROPE" parle:

<<Mais bon, on peut admettre qu'ils sont malades...

Dans ce cas, je pense que les locaux d'injections n'ont aucun but thérapeutique. Ils ne servent qu'à diminuer la transmissions de maladies par échanges de seringues. Maladies, qui comme le VIH ou l'hépatite ont un coût financier (et social) bien plus élevé... Et qui paie? Je vous le donne en mille...

En outre, on estime que les locaux d'injection auraient pu faire diminuer la criminalité: les toxicos qui se battent entre eux ou volent des gens pour s'acheter leur dose, en utilisant ou pas des molosses... En plus, cela permettrait de concentrer les toxicos tous dans le même endroit, facilitant le contrôle de la police: ils ne vont quand même pas aller à l'autre boût de la ville à la recherche d'un dealer incertain, alors qu'ils peuvent se fournir gratos en ville...

Au niveau thérapeutique, je ne suis pas sûr qu'il existe de structure spécialisée (sinon, celles qui en profitent pour vous laver le cerveau et y déposer les germes d'idéologies discutables).
Aucun produit ne peut sevrer si facilement qqn. Pas mal de produits engendrent une dépendance psychologique qui s'ajoute à la dépendance physique, plus ou moins forte.
La toxicomanie, ce n'est pas si simple: c'est une relation entre le produit et le consomateur.
La volonté de s'en sortir est nécessaire, mais ne suffit pas.
Il y a différentes formes de psychothérapies qui peuvent aider, mais un encadrement, un internement est souvent nécessaire.
Or, peut-on interner qqn qui a sa faculté de discernement contre son gré? Non. La loi ne le permet pas, à ce que je sache.
De plus, il paraitra inconcevable à tout médecin et à tout thérapeute de créer une relation d'aide (alliance thérapeutique et alliance de travail) avec une personne non consentante.
C'est probablement impossible, une perte de temps et de moyens.

Donc, je suis pour les locaux d'injections dans la mesure où c'est une mesure parmi d'autres, destinée à sauver les meubles, à éviter des épidémies couteuses et une hausse probable de la criminalité. Quelles autres mesures qu'il faut adopter? Prévention, appliquer la législation: enfermer, certes, mais surtout proposer des traitements et des infrastructures pour ces gens.
Il faut des traitements psychothérapeutiques, médicamenteux et un contexte institutionnel.
On ne peut pas prétendre vouloir règler le problème de la drogue et ne pas y investir un centime!>>


-------------------------------------------------------------

A vous de choisir si vous êtes plutôt "MISANTHROPE" ou "PHILANTHROPE"...

_________________


Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 22:33

@le philanthrope: quand on est malade on se soigne. Et concernant la toxicomanie, le seul remède efficace c'est le sevrage et la tendance actuelle est justement à la suppression des crédits aux instituts qui vont dans ce sens...Dès lors je ne vois pas pourquoi je soutiendrai des investissements pour des instituts dont je ne crois pas aux méthodes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 22:42

@ Djihad:

Le PHILANTHROPE: <<Le sevrage, je suis tout à fait pour. C'est regrettable si cette mesure a été laissée de coté.>>

Le MISANTHROPE: <<Inutile de dépenser pour ça: le sevrage le plus efficace, c'est la mort.>>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 22:47

@le philanthrope: oui c'est regrettable, et ce qui l'est encore plus c'est qu'on commence gentiment à nous regarder comme des cinglés pour soutenir cette façon de faire...

@le misanthrope: bonne idée, commence de suite ton sevrage personnel ca nous fera des vacances...

@perceptron: t'es schyzo?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Mer 22 Aoû - 23:02

Citation :
@perceptron: t'es schyzo?????

Ce n'est pas moi qui parle.
Les symptomes principaux de la schizophrénie ne comptent pas parmi eux le dédoublement de personalité que le populaire tend à lui affubler.


Citation :
@le misanthrope: bonne idée, commence de suite ton sevrage personnel ca nous fera des vacances...

Le MISANTHROPE:<<Jamais eu besoin. Pas de sevrage, si ce n'est le lait maternel.

Et toi?>>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shilguia
Admin
avatar

Nombre de messages : 268
Localisation : Le chalet qui domine la montagne qui domine la forêt
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Jeu 23 Aoû - 0:10

Citation :
Vous avez dit tolérance zéro?
Il a dit, pas moi!


Citation :
En outre, on estime que les locaux d'injection auraient pu faire diminuer la criminalité: les toxicos qui se battent entre eux ou volent des gens pour s'acheter leur dose, en utilisant ou pas des molosses... En plus, cela permettrait de concentrer les toxicos tous dans le même endroit, facilitant le contrôle de la police: ils ne vont quand même pas aller à l'autre boût de la ville à la recherche d'un dealer incertain, alors qu'ils peuvent se fournir gratos en ville...
Dans l'infrarouge mis en lien, il est dit que le local d'injection ne doit pas servir à acheter ou donner de la drogue. C'est inscrit dans leur loi... Donc ça n'empêche pas les bastonnades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
9-46

avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 14:32

En france je ne sais pas si ce genre de locaux existent officiellement. En tous cas officieuseument ca existe et ca s'appelle "La maison de la jeunesse et de la culture"...

Enfin bref...

Je crois que le fait de creer des enclaves echappant a la loi en vigueur est a l'oppose dubon sens : si on part du principe que les toxicomanes ont perdu leurs repaires, ce genre d'endroit va les deboussoler encore davantage. De plus, considerant que les drogues sont un enfers, c'est comme si on laissait tomber ces personnes, meme si on en a rien a faire.
Les drogues c'est interdit et en plus c'est de la m****.

Je rejoins Djihad : le sevrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 14:59

Citation :
Je rejoins Djihad : le sevrage.

Ok. Je comprends.

Mais, comment tu fais pour forcer des gens à le faire? Comment, au moins, les en convaincre?
Y a-t-il des lois qui le permettent?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
9-46

avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 15:10

L'usage de drogues est reprehensible par la loi, donc au lieu de condamner betement a une amende ou une peine de prison, les obliger a suivre une cure de desintox, par le sevrage, et a leur frais, type celles faites au Tibet : les tibetins font vomir les drogues jusqu'a ceux qu'ils ne puissent plus consommer la moindre drogue sans vomir leurs tripes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 17:26

Citation :
L'usage de drogues est reprehensible par la loi, donc au lieu de condamner betement a une amende ou une peine de prison, les obliger a suivre une cure de desintox, par le sevrage, et a leur frais, type celles faites au Tibet : les tibetins font vomir les drogues jusqu'a ceux qu'ils ne puissent plus consommer la moindre drogue sans vomir leurs tripes.

Les droits de l'homme vont aimer. ahahaha

Etendons ce joyeux système à tous les alcooliques!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 18:47

Je suis pas certain qu'on soit là en face d'une contradiction avec les droits de l'homme...Par contre je ne pense pas qu'il faille les forcer: celui qui ne veut pas se soigner va recommencer ses conneries dès qu'il va sortir. Moi je suis plutôt d'avis de durcir les peines. Notamment envers les revendeurs: il faut que ces gens vivent avec une peur constante, les dissuader impérativement de vendre leurs sâletés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 19:30

Ouais... Cela risque d'augmenter la population carcérale, d'augmenter les coûts sans aucun résultats sur la criminalité!

Ensuite, cela ne résout pas le problème de la délinquance primaire qui permet un remplacement rapide des dealers sur le marché...

Mais, on pourrait toujours leur laver le cibouleau à coup de bondieuseries???

Peut-être que des exorcismes leur feraient du bien... Il faut sortir le démon de la drogue qui est en eu! Avec quelques saignées, des cataplasmes de moutardes et des lavements au piment d'espellete!

Ouais... Les tibétains n'ont qu'à bien se tenir...

Après, ils resortent clean, enfin... presque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
9-46

avatar

Nombre de messages : 254
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 21:01

Pour ce qui concerne les peines des revendeurs : on leurs fait consommer leurs merdes jusqu'a l'overdose, comme pas de probleme de population carcerale.


Oui je sais, les droits de l'homme gnagnagni et gnagnagna...
Mais en meme temps pourquoi devrait avoir une attitude protectrice a leur egard, alors que la leur c'est le contraire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Ven 24 Aoû - 22:29

Citation :
Pour ce qui concerne les peines des revendeurs : on leurs fait consommer leurs merdes jusqu'a l'overdose, comme pas de probleme de population carcerale.

Mouais... je sais pas si on va pas devoir dealer pour avoir assez de produit pour les exécuter... Mais bon, on peut bien dépenser pour en finir, non?
Et puis, les redevances télévisuelles perçues du fait de la nouvelle émission de télé réalité, "Junkie Story" (qui filmerait les consommateur tout au long de leur parcours) suffiraient à financer le reste, non?

Citation :
Oui je sais, les droits de l'homme gnagnagni et gnagnagna...
Mais en meme temps pourquoi devrait avoir une attitude protectrice a leur egard, alors que la leur c'est le contraire?

Hey... J'ai pas dit que j'étais 100% pour les droits de l'homme!
Du moins, le MISANTHROPE ne l'est pas...

Mais, j'ai simplement posé la question... et elle se pose! car, jusqu'à preuve du contraire, on ne peut pas faire faire ce genres de choses à quelques instutitions que ce soit si on n'a pas la loi de son coté!
Si c'est une loi étatique qui s'y oppose, ça va encore, mais c'est de l'ordre des droits de l'homme, et bien ce sera pas de la tarte!

Le MISANTHROPE est tout à fait en faveur d'une politique d'épuration... mais étendue à tous les consomateurs: alcool, de cigarette et autres produits!
En effet, cela rend les gens encore plus cons qu'ils ne le sont: interdisons-le, et exécutons sommairement ceux qui y contreviennent! On en fera de la farine animale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 25 Aoû - 0:11

Citation :
Cela risque d'augmenter la population carcérale, d'augmenter les coûts sans aucun résultats sur la criminalité!

Les statistiques sont là pour le prouver: une majorité de crimes sont commis par des étrangers. Un début de solution consiste donc à signer l'initiative sur l'expulsion des délinquants étrangers graves What a Face

Citation :
Ensuite, cela ne résout pas le problème de la délinquance primaire qui permet un remplacement rapide des dealers sur le marché...


Deuxième ébauche de solution: limiter les flux migratoires, ca limite le renouvellement des dealers étrangers...J'ajoute que le fait de rendre plus corsées les sanctions sert de dissuasion... Après tu me diras, à juste titre, qu'il y a aussi des indigènes concernés:la effectivement des solutions concrètes doivent être trouvées en plus de l'augmentation des peines...Eradiquer le phénomène on y arrivera que très difficilement, mais ça déjà ça peut largement contribuer à limiter le phénomène...

Citation :
Mais, on pourrait toujours leur laver le cibouleau à coup de bondieuseries???

Peut-être que des exorcismes leur feraient du bien... Il faut sortir le démon de la drogue qui est en eu! Avec quelques saignées, des cataplasmes de moutardes et des lavements au piment d'espellete!

J'adore quand tu fais ressortir tes aigreurs pareillement... Ca en devient drôle...Fais quand même attention, l'ulcère te guette...

Citation :
Pour ce qui concerne les peines des revendeurs : on leurs fait consommer leurs merdes jusqu'a l'overdose, comme pas de probleme de population carcerale

Un peu extrême quand même... Peut être pourrait on trouver un système pour les mettre 24h sur 24 en compagnie de gens qui sont restés complètement déglingués à cause de la dope durant leur détention? A mon avis quelques années en compagnie de "légumes" ça peut peut être faire un effet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 25 Aoû - 14:28

Citation :
Les statistiques sont là pour le prouver: une majorité de crimes sont commis par des étrangers.

Où ça? Où ça???

Il faut une preuve!

Bon, j'ai réuni quelques éléments:

Citation :
10 mai 1996, communiqué de presse no 42/1996

Les étrangers commettent-ils plus de délits que les Suisses?

Parmi les personnes condamnées pour avoir commis un délit dans notre pays, il y a davantage d'hommes que de femmes, et davantage de jeunes que de personnes d'un certain âge. Les différences entre Suisses et étrangers, en revanche, sont relativement faibles, si l'on tient compte de la structure par âge et par sexe de chacune de ces populations. Si, en outre, on ne considère que la population domiciliée en Suisse (sans les requérants d'asile, les touristes et les étrangers de passage), les différences entre Suisses et étrangers s'effacent presque complètement. Tels sont les résultats d'une étude publiée ces jours-ci par l'Office fédéral de la statistique (OFS).
La statistique des condamnations pénales indique que, en 1991, sur l'ensemble des personnes condamnées pour un délit commis en Suisse, 44% étaient des étrangers. Toutefois, il serait faux de mettre ce chiffre en rapport avec la proportion d'étrangers établis dans notre pays et d'en conclure que la criminalité est plus forte parmi les étrangers que parmi les Suisses. Une partie des étrangers condamnés, en effet, n'appartient pas à la population résidante. L'étude de l'OFS a établi les proportions des différentes catégories d'étrangers à considérer: sur les 44% d'étrangers condamnés, 16% sont domiciliés en Suisse, 7% sont des requérants d'asile, 21% sont des touristes, des voyageurs
ou des personnes en situation illégale. Si l'on fait abstraction de la dernière catégorie, la part des étrangers parmi les condamnés se réduit à 29%.

Les délits que les Suisses ne peuvent pas commettre

Bien des étrangers sont condamnés pour des délits que les Suisses sont dans l'impossibilité de commettre. Ce sont en particulier les délits contre la loi sur le séjour et l' établissement des étrangers.
Plus de la moitié des requérants d'asile condamnés (et environ un quart des condamnés étrangers non domiciliés en Suisse) sont coupables uniquement d'infractions à cette loi. Si l'on prend soin de ne considérer que les lois qui concernent les résidents suisses et étrangers aussi bien que les requérants
d'asile, la part des étrangers parmi les condamnés se réduit à 26%.

Plus importants que la nationalité: l'âge et le sexe

La fréquence des condamnations varie fortement suivant l'âge et le sexe: 86% des condamnés sont des hommes, 50% sont des jeunes de moins de 30 ans. Or la part des hommes est notablement plus élevée parmi les étrangers résidents (59%), et surtout parmi les requérants d'asile (81%), que dans la
population suisse (46%). De plus, l'âge moyen de étrangers établis dans notre pays est plus bas que celui des Suisses. Si l'on prend soin, avant toute comparaison, de répartir les Suisses et les étrangers résidents par âge et par sexe, on voit que la fréquence des condamnations est à peu près la même
pour tous. Les jeunes étrangers sont même condamnés un peu moins souvent que les Suisses. La population étrangère apparaît donc conforme à la population suisse et hautement intégrée.

La structure des délits varie suivant le statut des étrangers

L'étude de l'OFS montre donc deux choses: en premier lieu, une partie importante des condamnations enregistrées en Suisse n'est pas le fait de la population résidante. Il est peu probable que cette situation se modifie beaucoup à l'avenir, à une époque où la mobilité des individus ne cesse de
s'accroître dans le monde. En second lieu, le facteur «nationalité» ne joue pratiquement aucun rôle dans la criminalité parmi la population résidante. Cela est vrai tant du point de vue de la fréquence que de la structure des délits.
Parmi les Suisses comme parmi les étrangers résidents, les délits les plus fréquents sont les infractions aux règles de la circulation routière (resp. 62% et 65% des condamnés), suivies des délits contre le patrimoine (22% dans les deux groupes).
Il en va différemment pour les requérants d'asile: ici, les délits contre le patrimoine sont notablement plus nombreux (65%) que les infractions aux règles de la circulation routi ère (16%). Parmi les touristes et les voyageurs étrangers, la part des délits contre le patrimoine est également assez élevée (35%), mais moins élevée que la part des infractions au code de la route (48%).
Les délits contre la vie et l'intégrité corporelle ne représentent, dans les quatre groupes considérés, que 4 à 5% des condamnés. Les différences sont un peu plus marquées pour les infractions à la loi sur les stupéfiants, qui varient entre 10% (requérants d'asile) et 15% (touristes et voyageurs
étrangers).

OFFICE FEDERAL DE LA STATISTIQUE
Service d'information
Renseignements:
Renate Storz, OFS, Section du droit et de la justice, tél. 031 324 83 08
Nouvelle publication:
De la nationalité des détenus. Berne, 1996
Le communiqué de presse sous forme écrite peut être commandé à l'OFS
Copyright © 1996, Office fédéral de la statistique, Berne
Source: Office fédéral de la statistique
E-mail: Service d'information de l'OFS (Informations@bfs.admin.ch)
Derniers changements: 12 juillet 1996

Source: OFS http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/news/medienmitteilungen.Document.22772.html

Cela date de 1996. Donc, certaines choses ont pu changer.
Mais, par contre la structure d'une population statistique change-t-elle si facilement?

Cependant, l'abstract de la publication est celui-ci:

Citation :
De la nationalité des condamnés
Résultats de la statistique de la criminalité


La question de la criminalité dans la population "étrangère" est, depuis quelque temps déjà, l'un des problèmes de société auxquels le grand public s'intéresse le plus. On pense généralement que la criminalité est particulièrement importante parmi les étrangers, qu'elle menace notre société et qu'elle risque de devenir incontrôlable. Considérées superficiellement, les statistiques peuvent en effet donner l'impression que la criminalité est plus forte parmi les étrangers que parmi les Suisses. Mais cette impression est trompeuse. Une simple comparaison entre le nombre des condamnés suisses et le nombre des condamnés étrangers n'a guère de valeur, ces derniers formant un ensemble par trop hétérogène. Pour que la comparaison soit valable, il faut tenir compte de plusieurs facteurs qui, indépendamment de la couleur du passeport, influencent la probabilité qu'une personne commette un délit. Ces facteurs sont le type d'autorisation de séjour des étrangers - comme critère de leur intégration sociale -, leurs caractères socio-démographiques et leurs conditions de vie. La présente étude fait aussi apparaître une corrélation entre l'augmentation de la criminalité et la mobilité croissante des individus.

Source: OFS http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/dienstleistungen/publikationen_statistik/publikationskatalog.html?publicationID=977

Malheureusement, je n'ai pu mettre la main sur cette étude...
Je préférerais avoir les chiffres...

Citation :
Les statistiques sont là pour le prouver: une majorité de crimes sont commis par des étrangers.

Cette affirmation est-elle encore valable?

Ne devrais-tu pas plutôt spécifier "crimes graves"? "Délits contre la personne"? "Traffic de stupéfiants"?

Ces formulations seraient-elles acceptables?

---


Condmnations pénales 2005

Les mineurs comme victimes et auteurs d'actes de violences

_________________


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 17:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 25 Aoû - 15:26

Bon alors en vitesse, j'approfondirai plus tard quand j'aurai un peu de temps...

Citation :
Si, en outre, on ne considère que la population domiciliée en Suisse (sans les requérants d'asile, les touristes et les étrangers de passage), les différences entre Suisses et étrangers s'effacent presque complètement.

J'aime beaucoup le "presque"... Si on lit bien on arrive à une population étrangère de 16% fournissant 26% des condamnés... Ca fait presque le double quand même...A l'inverse si 44% des condamnés sont des étrangers on en déduit que 56% sont des Suisses. Dans le même temps, si on a 16% de résidents étrangers on a alors 84% de résidents suisses. En résumé 16% de la population fournit 26% des condamnés alors que 84% en fournit 56%...les 18% restants sont quand même encore commis par des étrangers certes non établis...M'enfin bon tu l'as relevé toi même, les données datent...

Maintenant pour la proportion d'homme, personne ne pose la question de pourquoi la population étrangère est-elle plus massivement composée d'homme???? Ca peut avoir son importance il me semble... D'autre part, cela ne change absoluement rien à l'affirmation que proportionnellement nettement plus d'étrangers sont condamnés...

un peu plus récent:http://www.fedpol.admin.ch/etc/medialib/data/kriminalitaet/statistik/kriminalitaet.Par.0009.File.tmp/PKS_BMS_06_DEF_fr.pdf




Citation :
Les délits que les Suisses ne peuvent pas commettre

Bien des étrangers sont condamnés pour des délits que les Suisses sont dans l'impossibilité de commettre. Ce sont en particulier les délits contre la loi sur le séjour et l' établissement des étrangers.

Et parle t'on des délits que les étrangers ne peuvent pas commettre? J'ai vu ça nulle part. Me vient à l'esprt le contrôle anti pollution par exemple. J'vais essayer d'approfondir un peu la question quand j'aurai du temps

Citation :
La présente étude fait aussi apparaître une corrélation entre l'augmentation de la criminalité et la mobilité croissante des individus

Etonnant quand même, à l'époque de la libre circulation des personnes on nous a traité de tous les noms parce qu'on disait que cela allait augmenter la criminalité...

Citation :
Cette affirmation est-elle encore valable?

Ne devrais-tu pas plutôt spécifier "crimes graves"? "Délits contre la personne"? "Traffic de stupéfiants"?

Ces formulations seraient-elles acceptables?

Oui c'est encore valable comme montré précédemment. Effectivement on peut aussi mettre l'accent sur le fait que les "crimes graves" sont plus leur fait (c'est un peu ce que l'on fait, si tu regardes bien l'initiative on parle pas vraiment des infractions routières...)


Dernière édition par le Sam 25 Aoû - 16:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 25 Aoû - 15:27

Mais là on s'éloigne de la problématique de base.. Je penche pour qu'on bascule dans un autre topic pour cela...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perceptron

avatar

Nombre de messages : 448
Localisation : Lausanne / Valais
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 25 Aoû - 17:02

La question est simple:

Citation :
Les statistiques sont là pour le prouver: une majorité de crimes sont commis par des étrangers.

Soutiens-tu cette affirmation, oui ou non?

---

Citation :
"La présente étude fait aussi apparaître une corrélation entre l'augmentation de la criminalité et la mobilité croissante des individus"

Etonnant quand même, à l'époque de la libre circulation des personnes on nous a traité de tous les noms parce qu'on disait que cela allait augmenter la criminalité...

Tu confonds "corrélation" et "lien de cause à effet"...
Une corrélation n'est qu'un lien de dépendance statistique! Rien de plus! Il faut d'autres types d'études pour mettre en évidence un lien de cause à effet.

Aïe...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djihad

avatar

Nombre de messages : 354
Localisation : La montagne qui domine la forêt...
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   Sam 1 Sep - 19:06

Citation :
Une corrélation n'est qu'un lien de dépendance statistique! Rien de plus! Il faut d'autres types d'études pour mettre en évidence un lien de cause à effet

Edit: Bon alors j'vais quand même répondre un peu plus "intelligement"... Tu admets qu'il y a dépendance statistique quand il y a corrélation. Dès lors on peut se demander d'une part si il y a un lien de cause à effet et dans quel sens va la relation. Dans le cas qui nous intéresse je pense qu'il n'y a pas de doute à avoir sur le sens de la relation: ce n'est certainement pas l'augmentation de la criminalité qui amène un plus migratoire...On peut chercher loin mais ca tu n'arriveras jamais à le prouver... Maintenant passons donc au lien de cause à effet. On peut par exemple souligner le chomage ou la précarisation des salaires pour expliquer l'augemntation de la délinquance. On noie le poisson, la pression sur les salaire et/ou le chomage étant clairement en lien économiquement avec le nombre de travailleurs disponibles sur le marché, lui même en lien avec le flux migratoire. Ceci dit, cette petite astuce permet aux gauscistes de stigmatiser le patronnat en fermant les yeux sur leur politique abérrante en matière migratoire...En procédant par exemple par des entretiens avec des travailleurs sociaux, imprégné de "culture" gausciste...

En gros ce que je veux dire par là, que le lien soit un lien direct de cause à effet ou une chaine de lien de cause à effet, dès lors qu'il n'y a pas de variable totalement indépendante des deux variables mises sous le projecteur, un lien existe. Qu'il soit direct ou non on s'en tape, sinon comme je l'ai dit cela ne sert qu'à noyer le poisson.
Surtout dans le sujet en question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Local pour toxicomans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Local pour toxicomans
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau local pour Les PCAIF
» cherche groupe pour louer local la mézière
» [Journal local de St-Jean-sur-Richelieu] Août 2008
» Haut-Parleur pour sono
» Local de pratique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maschinentanz :: Sektion N :: Politique/Société-
Sauter vers: